vendredi 14 avril 2017

Le Relecq-Kerhuon : une femme décède dans un accident de la route

Une voiture a effectué une sortie de route à 1h30 du matin vendredi 14 avril au niveau du rond-point de Kergleuz, sur la commune du Relecq-Kerhuon (Finistère).

Les sapeurs-pompiers se sont rendus sur place. Trois personnes se trouvaient à bord du véhicule.

Une femme de 25 ans a perdu la vie. Une seconde femme, âgée de 18 ans, a été grièvement blessée tandis qu'un homme de 20 ans a été choqué. Ces deux derniers ont été transportés à l'hôpital de la Cavale Blanche.

  1. Finistèrehttp://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere

mardi 11 avril 2017

Landéhen : un clown armé d'une tronçonneuse effraie les automobilistes, un appel à témoins lancé

Plusieurs automobilistes ont alerté les forces de l'ordre de la présence d'un clown armé d'une tronçonneuse sur la commune de Landéhen (Côtes-d'Armor).

A leur arrivée sur place, les gendarmes de Lamballe ont aperçu le fameux clown qui a pris la fuite en compagnie de deux autres personnes.

Le costume, un masque de soudeur et la tronçonneuse ont été abandonnés par les auteurs de cette mauvaise blague et récupérés.

Un appel à témoins pour éviter une récidive

  1. Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait de mineurs, deux âgés de 16 à 17 ans, et un autre plus jeune encore.

    La gendarmerie de Lamballe a lancé un appel à témoins pour retrouver le propriétaire du costume de clown, du masque de soudeur et de la tronçonneuse et prévenir d'une éventuelle récidive.

    Les forces de l'ordre veulent éviter le retour
    des "clowns effrayants" de 2014.

    Si vous avez noté un détail, quel qu'il soit (bruit particulier, présence d'une personne ou d'un véhicule inconnu, etc...) ou si vous possédez des informations sur les auteurs de cette mauvaise blague à Landéhen, vous pouvez contacter la brigade de gendarmerie au 02 96 31 00 17.
    Côtes-d'Armor
  2. http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor

lundi 10 avril 2017

Un Parc d'attraction Spirou près d'Avignon en juin 2018

Un parc d'attraction consacré à Spirou et aux héros de bandes dessinées de l'éditeur Dupuis doit s'ouvrir en juin 2018 à Monteux, près d'Avignon (Vaucluse), ont confirmé lundi les responsables du projet.
"Le conseil municipal m'a autorisé à signer le bail, nous le ferons dans les jours qui viennent", a expliqué à l'AFP le président de la communauté des communes des Sorgues du Comtat, Christian Gros.
Le parc de 8 hectares devrait ouvrir en juin 2018, pour les 80 ans du célèbre groom, a-t-il ajouté. La première pierre devrait être posée en juin 2017, après les élections présidentielle et législatives.
La date d'inauguration "permettra de profiter de la promotion du long-métrage des aventures de Spirou et Fantasio", avec notamment Christian Clavier, Alex Lutz et Ramzy Bedia, a précisé le président de la SAS Parc Spirou, Daniel Bulliard, promoteur du projet.
Sa société, détenue par Media Participation, le plus gros éditeur du marché de la BD franco-belge, prévoit d'investir 84 millions d'euros sur sept ans, a-t-il ajouté.
 
Quinze attractions
 
Quinze attractions, dont quatre numériques, inspirées du cinéma dynamique du Futuroscope, que M. Bulliard a dirigé pendant 14 ans, sont prévues à l'ouverture, puis 20 en 2020 et 25 en 2022, a-t-il expliqué.
Outre les attractions dédiées à Spirou, trois s'inspireront de l'univers d'autres personnages de Dupuis, le Marsupilami, Lucky Luke et Gaston Lagaffe.
"Nous tablons sur une fréquentation de 500.000 visiteurs la première année, et visons le million de visiteurs d'ici à sept ans", a conclu M. Bulliard.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/index.php
  1. Flash Eco                               

dimanche 9 avril 2017

Loiret: un homme décède après le crash de son ULM

Un homme âgé 81 ans est décédé après le crash de son planeur ultra-léger motorisé (ULM) près de l'aérodrome de Briare-Châtillon (Loiret).
Le pilote originaire de l'Yonne venait de décoller samedi de l'aérodrome de Briare quand son ULM a subitement perdu de l'altitude et s'est écrasé dans un champ, samedi vers 15 heures.
Héliporté vers l'hôpital de La Source à Orléans dans un état critique, la victime, qui se trouvait seul dans l'appareil, est décédée dans la soirée. Selon des témoins, les conditions météo avec un grand soleil et ciel bleu étaient réunies pour ce type de vol. L'octogénaire est décrit comme un pilote expérimenté, habitué des lieux
  1. Flash Actu            
  2.                 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php   

mercredi 29 mars 2017

Gironde : il annonce faussement la mort d’un gendarme sur Facebook

Le jeune homme a été interpellé et poursuivi devant le tribunal correctionnel.

La rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre le 10 janvier dernier. La nouvelle diffusée sur les réseaux sociaux annonçait la mort d’un gendarme de la brigade de Macau. La famille et les amis du militaire, surpris par cette « fake news » ou fausse nouvelle, ont immédiatement alerté la direction de la gendarmerie nationale qui a ouvert une enquête.
Partagée par plus de 4 900 personnes sur Facebook, la fausse information faisait état d’une fusillade survenue au cours de la nuit précédente sur une aire d’accueil des gens du voyage. Le côté sensationnel de l’article a incité les utilisateurs à cliquer sur le lien et à répandre le canular.

Un jeune de 20 ans interpellé

Les investigations confiées aux gendarmes de la compagnie de Lesparre ont permis de remonter la trace de l’auteur des faits, un jeune homme de 20 ans. Celui-ci s’était inspiré d’un fait divers réel pour inventer sa fausse nouvelle.
Il avait recopié une dépêche de l’Agence France Presse du 28 août 2015 et avait simplement modifié l’identité du gendarme. Ce jour-là, un major de la brigade rapide d’intervention du peloton d’autoroute de Roye, dans la Somme, avait été tué par un coup de fusil au cours d’une intervention dans un camp de gens du voyage où trois membres d’une même famille de ce camp avaient trouvé la mort. Le tireur, en état d’ivresse, avait également blessé trois autres personnes.
Au cours de leur enquête, les gendarmes du groupement de la Gironde ont très vite fait le rapprochement avec ces faits et découvert qu’un site de blagues d’une société belge diffusant sur Facebook, via un serveur français, avait relayé la « fake news » qui n’a été diffusée que pendant quelques heures.

Interpellation mouvementée

L’auteur, identifié, a suivi des études menant au baccalauréat professionnel spécialisé dans la sécurité et la prévention. Lors de sa scolarité, il avait effectué un stage au sein de la gendarmerie dans le cadre d’une convention. Ensuite, il a déposé une candidature pour devenir gendarme adjoint volontaire.
Qu’a-t-il bien pu se passer dans sa tête pour en arriver à lancer une fausse nouvelle ?
Après une interpellation particulièrement mouvementée le 25 janvier 2017 au cours de laquelle il s’est rebellé, portant des coups de pied et insultant les gendarmes, le jeune homme a d’abord nié être l’auteur de la « fake news ». Poursuivi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux, il ne s’est guère montré plus bavard, d’autant que le parquet a abandonné les poursuites pour diffamation et injures, mais devrait le poursuivre devant une autre audience pour divulgation de fausse nouvelle.
Le tribunal correctionnel l’a néanmoins condamné à quatre mois de prison avec sursis pour les violences aggravées et les outrages à l’encontre des gendarmes lors de l’arrestation. Le militaire visé par l’article lié à l’infraction s’est vu attribuer 1 000 euros au titre du préjudice moral. Le gendarme qui a reçu des coups lors de l’arrestation a obtenu 200 euros pour le préjudice corporel et 300 euros pour le préjudice moral.
http://www.sudouest.fr/2017/03/29/il-annonce-faussement-la-mort-d-un-gendarme-sur-facebook-3318282-2780.php
 

lundi 27 mars 2017

Prison de Bois-d’Arcy : un détenu radicalisé s’attaque aux surveillants et se suicide

Un homme de 20 ans a attaqué des gardiens, dimanche 26 mars, dans sa cellule de la prison de Bois d’Arcy dans les Yvelines. Il s’est pendu quelques instants après.

Il n'avait pas été repéré comme radicalisé

Les faits rapportés par Le Parisien révèlent que le détenu avait appelé dans sa cellule des surveillants pénitentiaires. Une fois à l’intérieur, les agents glissent sur de l’huile que le détenu avait préalablement déversée sur le sol. Une fois ces derniers à terre, l’homme se jette sur eux avec un morceau de miroir brisé tout en criant «Allah akbar». Ces mêmes paroles ont été retrouvées sur un mur de sa cellule, tracées «avec du sang ou des excréments».
Les gardiens s’enfuient mais reviennent une deuxième fois dans la cellule afin de maîtriser le détenu qui avait simulé un malaise. Ils sont attaqués une seconde fois avant de faire appel à «une unité d’intervention spécialisée». Entre-temps, le jeune détenu se suicide en se pendant à l’aide d’une corde qu’il avait réussi à confectionner.

Une source de l’AFP précise qu’il n’a «jamais été dans les radars des services de renseignement ». L’homme écopait de six mois de prison pour outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique, trafic de stupéfiants et recel de vol. Il est mort dans la soirée à l’hôpital où il avait été transféré.
http://www.ladepeche.fr/faits-divers/

samedi 25 mars 2017

Bidarray (64) : un camion-citerne chute dans un ravin après une collision

Ce samedi matin, une voiture et un camion-citerne sont entrés en collision sur la D918. Le camion est resté bloqué sur la rive de la Nive. Un homme est grièvement blessé

Ce samedi, les secours sont intervenus à Bidarray (64) après qu’un camion-citerne et une voiture sont entrés en collision sur la D918. L’alerte a été donnée à 9h48.
Le conducteur de la voiture a été grièvement blessé, et il a dû être désincarcéré par les pompiers avant d’être transporté au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne (CHCB). Le chauffeur du camion-citerne est lui indemne.
La gendarmerie et une trentaine de pompiers des casernes d’Anglet, Urt, Cambo-les-Bains, Ossès, Saint-Etienne-de-Baïgorry, se sont rendus sur les lieux. Parmi eux une équipe de plongeurs et une autre contre les risques pollution. Aucune pollution n’est à déplorer car le camion, destiné au transport de fioul, roulait à vide.
L’accident s’est produit alors que la voiture roulait dans le sens Bayonne vers Saint-Jean-Pied-de-Port et le camion-citerne en sens inverse. L’enquête de gendarmerie devra déterminer les causes de la collision, et les circonstances exactes.
Une entreprise est attendue sur les lieux, pour, au moyen d’un camion grue, remettre le véhicule sur ses quatre roues, et sur la chaussée. Pompiers et gendarmes sont présents pour assurer la sécurité. La Direction des territoires est également sur place.
http://www.sudouest.fr/2017/03/25/bidarray-64-un-camion-citerne-en-equilibre-apres-une-collision-3309435-4018.php

jeudi 23 mars 2017

Belgique: un homme arrêté à Anvers après avoir tenté de foncer en voiture dans la foule

Un homme a été arrêté aujourd'hui après avoir tenté de foncer dans la foule sur la principale artère commerçante d'Anvers avec un véhicule immatriculé en France, a annoncé la police, précisant que la capitale de la Flandre (nord de la Belgique) était placée en "vigilance renforcée".
"Le véhicule roulait à grande vitesse sur le Meir (l'artère), donc les gens devaient sauter sur le côté", a déclaré le chef de corps de la police d'Anvers, Serge Muyters, lors d'un point presse. Son conducteur, "un homme d'origine nord-africaine" qui portait une "tenue de camouflage", a été arrêté à l'issue d'une course-poursuite dans le centre de la ville, a-t-il précisé.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

mercredi 22 mars 2017

EN DIRECT. Coups de feu à Londres: La police évoque une attaque terroriste

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.
L'ESSENTIEL
  • Plusieurs fortes détonations ont été entendues près du Parlement britannique ce mercredi après-midi
  • Le quartier est totalement bouclé et la séance parlementaire suspendue
  • Un photographe de Reuters a vu une dizaine de bléssés
A LIRE AUSSI 
Londres: Un policier poignardé et un assaillant abattu par la police devant le Parlement britannique
 
 

16h52: Trump tenu informé
Le président des Etats-Unis Donald Trump a indiqué mercredi avoir été tenu informé d'un incident devant le parlement de Westminster à Londres, où policier a été poignardé et un assaillant présumé abattu.
Nous étions «à l'instant informés des derniers développements à Londres», a déclaré Donald Trump aux journalistes au début d'une réunion à la Maison Blanche. 

16h51: Matthias Fekl a adressé un «message d'amitié et de solidarité»
Le nouveau ministre de l'Intérieur a adressé mercredi "un message d'amitié et de pleine solidarité au peuple britannique" qui est "aujourd'hui dans l'épreuve", après les tirs au Parlement à Londres.
"Un haut lieu de la démocratie a été attaqué. Nous sommes pleinement solidaires de la Grande-Bretagne, la France est évidemment prête à apporter son concours tant que de besoin", a ajouté Matthias Fekl en déplacement en Seine-et-Marne.

http://www.20minutes.fr/monde/2035631-20170322-direct-coups-feu-explosions-londres-pres-parlement-plusieurs-blesses

16h48 : Un véhicule suspect a été identifié à proximité du Parlement
La zone a été avacuée, annonce la BBC.

mardi 21 mars 2017

Décès de l'ancien ministre PS Henri Emmanuelli

L’ancien ministre et président PS de l’Assemblée nationale Henri Emmanuelli, figure de l’aile gauche du Parti socialiste, est décédé mardi matin à l’âge de 71 ans des suites d’une longue maladie.
Né le 31 mai 1945 à Eaux-Bonnes (Pyrénées-Atlantiques), Henri Emmanuelli, qui était malade depuis plusieurs années, était député socialiste et président du Conseil départemental des Landes. Il avait également été le premier secrétaire du PS entre 1994 et 1995.
«Henri Emmanuelli incarnait le département depuis 35 ans, c’est un grand vide qui se présente devant nous», a déclaré Xavier Fortinon, vice-président du Conseil départemental, lors d’une séance consacrée au budget, avant une minute de silence très émouvante avec des élus en larmes.
M. Emmanuelli ne s’était pas rendu à cette réunion lundi, étant hospitalisé depuis trois jours pour une double bronchite à Bayonne.

Battu par Jospin pour l'élection de 1995

Henri Emmanuelli avait débuté sa carrière en 1974 comme fondé de pouvoir, sous-directeur puis directeur adjoint à la Compagnie financière de Banque d’Edmond de Rothschild.
Elu pour la première fois député des Landes en 1978, cet homme aux sourcils épais et à la voix rocailleuse, doté d’une très forte personnalité, avait été, entre 1981 et 1986, secrétaire d’Etat aux DOM-TOM puis au Budget du président François Mitterrand.
Trésorier du PS en 1987, il avait présidé l’Assemblée nationale de 1992 à 1993 avant d’être brièvement premier secrétaire du PS entre 1994-1995. Il avait alors été battu par Lionel Jospin pour porter les couleurs socialistes à l’élection présidentielle de 1995.

Père spirituel de Benoît Hamon

Rattrapé par les affaires, Henri Emmanuelli avait été condamné en 1997 à deux ans de privation de ses droits civiques dans l’affaire Urba de financement illégal du PS en tant que trésorier du parti avant de retrouver en 2000 ses mandats de député et président du Conseil général des Landes.
Militant en 2005 pour le non au référendum sur le Traité constitutionnel européen, il était le père spirituel de Benoît Hamon, actuel candidat du PS à l’élection présidentielle.
«Il a joué un rôle extrêmement important dans ce que je suis, je lui dois beaucoup. Ça me bouleverse. C’était comme une forme d’âme sœur pour moi», a déclaré M. Hamon, visiblement ému, depuis Bruxelles.

http://www.dna.fr/actualite/2017/03/21/mort-de-l-ancien-ministre-ps-henri-emmanuelli