mardi 8 avril 2014

Néracais (47) : la gendarmerie déploie les grands moyens pour un vol de moto et une fugue

Le hasard est ainsi fait qu'une arnaque présumée à la petite annonce peut conduire la gendarmerie sur la piste de deux collégiens en fugue à quelques kilomètres de là.
Rembobinons. La rocambolesque histoire commence à Port-Sainte-Marie, hier, à 16 h 50. Un habitant croyait avoir trouvé son bonheur quand un acheteur potentiel, trouvé sur un site marchand, est venu essayer sa moto à vendre.
Problème, plus les minutes défilaient, moins l'acheteur revenait. Le malheureux vendeur décidait donc d'appeler la gendarmerie qui mettait les grands moyens pour retrouver le fripon.
Un plan épervier était déclenché alors que l'hélicoptère de la gendarmerie faisait simultanément marcher les hélices.
Deux buts en 45 minutes
Une profusion de moyens qui s'avérait payante puisque la moto était repérée par l'hélico, environ une heure et demie plus tard. Son pilote l'avait abandonnée à Lavardac, après avoir visiblement chuté dans un rond-point. Restait encore à retrouver le conducteur en fuite. Ce qui fut chose faîte peu avant 19 heures, à Lavardac, sur les rives de la Baïse, en contrebas de la Marpa.
L'hélicoptère s'était déjà envolé vers d'autres cieux, pas si éloignés. À 18 heures, le groupement de gendarmerie d'Agen signalait, en effet, que deux collégiens néracais avaient fugué à la sortie de leur établissement. Les deux garçons avaient signalé à leur famille qu'ils ne se sentaient pas bien au collège et qu'ils ne rentreraient pas chez eux le soir.
C'était sans compter sur le héros du jour qui repérait les deux adolescents à proximité d'Intermarché, sur la route de Bordeaux. Il était alors 19 h 45, l'heure de rentrer à la base après une journée bien remplie.

http://www.sudouest.fr/2014/04/08/neracais-un-vol-une-fugue-et-un-helico-1518811-3741.php

Aucun commentaire: