vendredi 30 mars 2018

La Poste va recruter plus de 3.000 facteurs en CDI en 2018

hebergement d'image
Qui a dit que le métier de facteur était sur le point de disparaître ? La Poste va recruter 3.000 personnes en CDI sur ce poste, d’après une information des Echos.
Le métier de facteur a de l’avenir, et la distribution de courrier, en chute libre (-6 % en moyenne chaque année), n’y est pour rien. « Le contenu de la tournée se transforme, confirme Philippe Dorge, et s’enrichit de nouveaux gestes professionnels. Il y a certes moins de courrier, mais de plus en plus de colis : le nombre de Colissimo acheminés par La Poste a augmenté de 8 % l’an dernier, du fait notamment de l’essor du commerce en ligne. Par ailleurs, nous développons toute une série de prestations de services, qui sont assurés par les facteurs. »

Un réseau de proximité voulu par La Poste

Augmentation des livraisons de colis, visites aux personnes âgées, livraison de repas ou encore collecte de papier pour le recyclage… Les missions du facteur s’élargissent.
Conséquence : « Nous allons procéder à plus de 3.000 embauches en CDI sur ce métier cette année », annonce aux Echos Philippe Dorge, le directeur général adjoint chargé de la branche service courrier et colis. C’est plus de la moitié des 5.500 recrutements prévus en 2018 sur l’ensemble du groupe.

Ces 73.000 facteurs forment un réseau de proximité, au cœur de la stratégie de l’entreprise pour les années à venir. Les nouvelles activités du métier de facteur devraient rapporter à l’entreprise 120 millions d’euros de chiffre d’affaires par an.

Mots-clés :

lundi 19 mars 2018

Des morceaux d'une station spatiale pourraient s'écraser en Corse ou sur la Côte d'Azur

Une station spatiale chinoise, lancée et mise en orbite en 2011, devrait prochainement pénétrer dans l'atmosphère. Et à en croire l'Agence spatiale européenne (relayée par le site du Parisien), des débris pourraient s'abattre sur la Corse et la Côte d'Azur entre le 29 mars et le 6 avril. 
Tiongang-1 perd de plus en plus de l'altitude et selon l'Agence spatiale européenne (ESA), l'engin serait hors de contrôle. La nature étant bien faite, les 8,5 tonnes de la station devraient être disloqués par l'atmosphère mais des débris pourraient tout de même atterrir. Et selon l'ESA, des parties de la station spatiale pourrait s'écraser en Australie, en Inde, aux Etats-Unis mais aussi éventuellement en France. La Corse, Perpignan, la Côte d'Azur ou Lourdes pourraient être concernés. 
http://www.laprovence.com/Region-en-directEn direct        

jeudi 15 mars 2018

Héritage Hallyday: Le tribunal de Nanterre renvoie l'affaire sur l'album posthume au 30 mars

La suite au prochain épisode. Le tribunal de Nanterre a renvoyé ce jeudi l’affaire au 30 mars sur l’album posthume de Johnny Hallyday. Les avocats de David Hallyday et Laura Smet avaient demandé au début de l’audience au TGI de Nanterre, le renvoi de l’examen de leur référé sur l’album posthume de leur père et le gel de ses avoirs.
« Nous avons été destinataires des différentes conclusions et pièces adverses depuis deux jours et encore ce matin, et il y a encore un certain nombre de pièces dont on doit prendre connaissance », a justifié Carine Piccio, l’un des conseils de David Hallyday.


L’identité des personnes à la tête du « trust »



Les avocats des aînés du rockeur cherchent notamment à connaître l’identité des personnes à la tête d’un ou deux « trusts » au sein duquel Johnny Hallyday aurait réuni tous ses actifs au bénéfice de sa femme Laeticia, conformément à un testament rédigé en juillet 2014 aux Etats-Unis.


Depuis plusieurs semaines, la guerre est officiellement ouverte entre les deux aînés de la star et sa veuve Laeticia, devenue l’unique bénéficiaire de l’ensemble du patrimoine et des droits d’auteurs de la légende du rock français, décédée le 6 décembre à l’âge de 74 ans.


Mots-clés :

mercredi 14 mars 2018

Johnny Hallyday : l’album posthume au cœur du contentieux

Dans la bataille judiciaire autour du testament de Johnny Hallyday qui oppose ses deux premiers enfants David Hallyday et Laura Smet à Laeticia Hallyday, l’album posthume du rocker a une place centrale. Jeudi, le tribunal de grande instance de Nanterre doit se prononcer sur l’assignation en référé demandée par les deux aînés de Johnny Hallyday. Ils réclament un droit de regard sur l’album "dans un délais de 48 heures". Selon ce texte, que l’AFP a pu consulter David Hallyday et Laura Smet veulent "pouvoir se prononcer sur ce projet d’album d’enregistrements posthumes de Jean-Philippe Smet".

Laura Smet souhaite préserver "l'intégrité artistique" de l'album

Ce 51e album-studio du chanteur a été réalisé juste avant sa mort. BFMTV a révélé ce jeudi un contenu qui se rapproche "du rock de ses débuts" avec neuf chansons. L’une d’elle se nommerait Pardonne-Moi mais "s’adresserait plutôt à Laeticia Hallyday qu’à ses enfants" selon la chaîne d’info en continu.
L’avocat de Laura Smet a indiqué que sa cliente souhaitait "pouvoir exercer ses prérogatives d'héritier, pour pouvoir confirmer le respect de l'intégrité artistique de l'entier contenu de cet album". Une demande à laquelle Laeticia Hallyday a "sèchement opposé une fin de non-recevoir", a-t-il précisé.

David Hallyday et Laura Smet revendiquent chacun 18,75% du patrimoine du chanteur

Dix personnes sont visées par ce référé dont Laeticia Hallyday et ses deux filles, Jade et Joy, mais également la société SLJ (la SCI détenant la villa de Marnes-la-Coquette), la Sacem, la société civile pour l'Administration des droits des artistes et musiciens interprètes (Adami), Warner Music France, Warner Chappell Music France, Decibel Productions et la société de perception et de distribution des droits des artistes interprètes.
Par ces procédures, les deux aînés de Johnny Hallyday réclament "la mise sous séquestre" des "redevances perçues au titre des droits d'auteur" de l'artiste. 1.160 œuvres du rockeur seraient concernées. Ils souhaitent également des "mesures conservatoires sur les biens immobiliers" du chanteur dans l’attente d’une autre décision de la justice sur l’héritage.
Alors que David Hallyday et Laura Smet ont été écartés de l'héritage par un testament du 3 avril 2014, ils le contestent, estimant qu’il ne respecte pas la loi française qui interdit de déshériter ses enfants. Ils réclament chacun 18,75% du patrimoine du rockeur.

lundi 12 mars 2018

Johnny Hallyday prévoyait de léguer de l'argent à Laura et David en 2011

Johnny Hallyday prévoyait de léguer des sommes d'argent à ses enfants Laura Smet et David Hallyday dans un précédent testament. C'est ce que révèle TF1 dimanche 11 mars, qui a eu accès à un testament de 2011, rédigé devant notaire en Suisse.

"Jean-Philippe Smet dispose qu’en cas de décès les compensations des parts réservataires de ses enfants seront exclusivement d'ordre monétaire", prévoyait le testament du chanteur. Il envisageait donc à l'époque de léguer de l'argent à Laura et David en cas de décès.

Mais dans un nouveau testament signé en 2014, et dont RTL avait révélé le contenu, Johnny Hallyday expliquait finalement déshériter ses enfants, estimant les avoir mis à l'abris de son vivant à travers des aides financières.

En privé, les débuts de la bataille de l'héritage

Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday se déchirent pour l'héritage de Johnny Hallyday depuis plusieurs semaines. La bataille commence en privé le 31 janvier dernier quand Laura envoie une lettre à Laeticia pour régler la succession, révèle également TF1.

La réponse ne tarde pas : le lendemain, leurs notaires se mettent en relation, et Laura apprend que son père l'a déshéritée, ainsi que son frère David. Ils demandent alors à écouter l'album enregistré par Johnny avant sa mort dans les 48 heures pour avoir un droit de regard.

"Je n'entends pas accéder à cette injonction qui n'est pas fondée", leur répond Laeticia dans une lettre. "L'intégralité des droits d'auteur et d'artiste-interprète de mon époux m'a été dévolue au terme de ses dernières volontés." La bataille pour l'héritage du chanteur se joue maintenant devant la justice.
Peoplehttp://www.rtl.fr/sujet/people

mercredi 7 mars 2018

Après six jours de conflit, Canal+ va rétablir le signal de TF1 à la majorité de ses abonnés dans la soirée

hebergement d'image

La fin de l'écran noir. "A la suite de la demande du CSA et du communiqué du ministère de la Culture qui a précisé que les programmes des chaînes gratuites devaient être gratuits pour les clients servis par satellite, le groupe Canal + va rétablir le signal de TF1 dans la soirée", explique la chaîne cryptée dans un communiqué publié mercredi 7 mars. Canal+ ne proposait plus la première chaîne à ses abonnés depuis la nuit du 1er au 2 mars.

Canal+ réclame 20 millions d'euros

Dans le cadre de la renégociation de ses accords, le groupe détenu par Martin Bouygues demande une rémunération en l'échange de la diffusion de ses chaînes TF1, TMC, LCI, TFX et TF1 Séries, toutes disponibles gratuitement sur la TNT. Selon Le Figaro, TF1 réclame 25 millions d'euros à Orange, une vingtaine de millions d'euros à Canal+ et 21 millions d'euros à Free. SFR et Bouygues Telecom ont déjà trouvé un accord.
TF1https://www.francetvinfo.fr/economie/medias/tf1/

mardi 6 mars 2018

Héritage de Johnny Hallyday : Nathalie Baye sort de son silence et défend sa fille Laura Smet

Après Sylvie Vartan, c'est au tour de Nathalie Baye, la deuxième femme de Johnny Hallyday et la mère de Laura Smet, à sortir de son silence. Discrète et refusant d'évoquer publiquement sa vie privée, c'est donc un communiqué inédit que l'actrice a transmis lundi soir au Figaro. Dans ce texte, Nathalie Baye estime que les premiers enfants de Johnny Hallyday, Laura et David, sont "niés dans leur filiation artistique" en se voyant refuser "le droit d'écouter l'album posthume de leur père". L'ancienne épouse du chanteur est sortie de son silence pour affirmer, écrit-elle, que ce refus était "reçu comme une vraie douleur et une grande injustice" par sa fille Laura Smet et David Hallyday.
Dans son communiqué, où elle a des mots très durs pour la dernière épouse du rockeur, Laeticia Hallyday, l'actrice assure également que "Johnny était un homme épuisé, très seul malgré le monde autour de lui" qui "dégageait depuis longtemps beaucoup de tristesse". Et de noter que "toute la famille Boudou [le nom de jeune fille de Laeticia] est citée sur le testament, jusqu'au frère que Johnny ne supportait pas [Grégory Boudou, NDLR], tandis que David et Laura, artistes eux-mêmes, se voient refuser ne serait-ce que le droit d'écouter le projet d'album posthume de leur père".

Une audience programmée le 15 mars prochain

Jeudi dernier, l'avocat de Laeticia Hallyday, Me Ardavan Amir-Aslani, avait affirmé que Johnny avait "pris toutes les décisions concernant sa succession avec toutes ses facultés mentales et son libre-arbitre". L'avocat réagissait alors à des déclarations de Sylvie Vartan qui avait jugé impossible que le rockeur ait pu déshériter "de son plein gré" ses deux premiers enfants.
Près de trois mois après la mort de Johnny, décédé le 6 décembre des suites d'un cancer, Laura Smet et David Hallyday, âgés de 34 et 51 ans, ont lancé des procédures pour faire annuler le testament de leur père, rédigé aux États-Unis au seul bénéfice de sa veuve. David et Laura ont notamment intenté une action en référé pour obtenir un droit de regard sur l'album posthume de Johnny, ainsi que le gel de son patrimoine dans l'attente du règlement du litige sur l'héritage. Une première audience a été fixée au 15 mars devant le tribunal de Nanterre.

Héritage de Johnny Hallyday : Nathalie Baye sort de son silence et défend sa fille Laura Smethttp://www.lejdd.fr/societe/heritage-de-johnny-hallyday-nathalie-baye-sort-de-son-silence-et-defend-sa-fille-laura-smet-3591641